La photographie de charme existe depuis l’invention même de la photographie. C’est ainsi que le « nu » tiendra une place de choix dans la photographie juste quelques années plus tard (à la fin du XIXe siècle), et que va naitre la profession de photographe de charme. Dans les débuts, cette profession était assez confidentielle, mais portée par les expositions, les galeries d’art et même par des magazines de charme, elle s’est développée et a gagné fortement en notoriété à partir de des années 1950. Aujourd’hui, la photographie de charme intervient dans plusieurs domaines. Comme par exemple : la photographie privée pour particuliers (cadeau de Saint-Valentin), la publicité (marques de lingerie), les ventes en galeries et pendant les expositions, les contrats pour les magazines, et même internet avec ses sites web érotiques. Une photo de charme (photo sexy) est en effet une photo qui représente de manière suggestive et non-explicite la sexualité. Généralement, pour atteindre ce but, le modèle est soit vêtu de sous-vêtements (on parle de photo lingerie), ou alors il est vêtu de vêtements transparents. Pour un photographe de charme, le choix entre les sous-vêtements ou les vêtements transparents est un choix très important car la qualité de la photo et l’effet recherché dépendent étroitement de comment est vêtu le modèle.

Photos de charme en sous-vêtements

En photographie de charme, le choix des accessoires vestimentaires ou autres est primordial, car ces accessoires ont un très fort pouvoir suggestif et symbolique. En effet, plus le modèle est peu vêtu plus l’effet produit par la photo est grand et de cette façon, l’accent est mis sur l’accessoire et le rôle de l’accessoire est donc amplifié par la nudité du modèle. C’est ainsi que le choix des sous-vêtements pour des photos de charme peut s’avérer très avantageux, particulièrement dans le domaine de la publicité. Les photos de charme ou érotiques ont généralement pour but de susciter une excitation émotionnelle et sensuelle, indissociablement physique et mentale. Ce qui rend d’ailleurs la photographie de charme et l’érotisme différents de la sexualité et de la pornographie, Car ils ne renvoient pas à l’acte sexuel lui-même, mais plutôt à tout ce qui provoque le désir sexuel, à toute les projections mentales que ce désir évoque, en particulier les fantasmes. Les photos de charme en sous-vêtements ont en effet le don d’amplifier l’excitation sensuelle et le désir sexuel créé. Ce qui les rend donc parfait pour les magazines érotiques.

Photos de charme en vêtements transparents

L’érotisme des photos de charme vient d’un jugement esthétique, conscient ou non, lié à l’attrait sexuel. Dans l’art, l’érotisme est en effet une catégorie ou un genre qualifiant certaines représentations suggestives (en particulier le nu en photographie). Jouant généralement sur l’imagination, l’implicite ou la suggestion, il s’oppose à des représentations plus crues ou plus explicites de la sexualité. C’est dans ce sens que certains photographes de charme évitent d’exposer complètement la nudité du modèle dans le but de susciter de l’imagination et donc de l’attrait sexuel. Dans ce cas, des photos de charme en vêtements transparents et éventuellement accompagnés de sous-vêtements sont très avantageux car on dit souvent « moins on en voit plus on en veut ».  A l’inverse des mannequins professionnels, expérimentés et rompu à toute les ficelles du métier, les modèles débutants éprouvent le besoin d’être rassurés. En effet, se sentir plus couvert peut rendre le modèle plus confiant et plus détendu ce qui faciliterait le travail du photographe et améliorerait le rendu de la photo. Par conséquent, il serait plus convenable pour un modèle débutant de porter des vêtements transparents et même de les accompagner de sous-vêtements.

studio bain de lumière
 1 rue Gérhard
92800 Puteaux
0 954 249 349

Publicités